Recettes faciles et rapides pour un dîner de dernière minute

Un dîner de dernière minute qui s’organise mais peu de choses dans vos placards ? Pas de panique, nous allons vous donner quelques recettes simples et rapides pour faire illusion auprès de vos convives. De quoi leur faire croire que vous avez passé des heures en cuisine…

 

 

 

 

Riz Cantonais rapide

(Pour 4 personnes)

2 verres de riz

2 œufs

1 boîte de petit pois

2 tranches de jambon ou des dès de jambon

Beurre

Sel

Poivre

 

Cassez les œufs dans un bol et battez-les en omelette.

Faites fondre un morceau de beurre dans une poêle et faites cuire les œufs dedans pendant 4 min, pour obtenir des œufs brouillés. Il faut, pour cela, les remuer régulièrement avec une spatule en bois.

Coupez les œufs brouillés en morceaux. Réservez.

Coupez également le jambon en lamelles avec des ciseaux. Réservez.

Faites bouillir une casserole d’eau salée.

Versez le riz dedans et laissez-le cuire comme indiqué sur le paquet.

Faites chauffer les petits pois (bien égouttés s’il s’agit de petits pois en conserve) pendant 3 min à feu moyen.

Égouttez le riz et placez-le dans un saladier. Égrainez-le à l’aide d’une fourchette.

Rajoutez un morceau de beurre, les œufs en morceaux, le jambon coupé et les petits pois égouttés.

Mélangez le tout et servez votre riz cantonnais rapide aussitôt, pour qu’il soit bien chaud.

Vous pouvez assaisonner votre plat avec de la sauce soja.

 

Lasagnes express

(Pour 6 personnes)

18 plaques de lasagnes précuites

3 oignons émincés

6 cuillères à café d’herbes de provence

6 cuillères à soupe d’huile d’olive

12 cuillères à soupe de lait

150g de gruyère râpé

3 noisettes de beurre

6 steaks hachés

600g de sauce tomate provençale

60cl de crème liquide

 

 

Faire dorer les oignons dans l’huile d’olive.

Ajouter les steaks hachés que vous émietterez, ainsi que les herbes de Provence; laisser cuire, jusqu’à ce que la viande soit grillée.

Prendre un moule à cake de la taille des lasagnes (pas plus grand), et verser le lait dans le fond du moule.

Mettre une plaque de lasagne, recouvrir de sauce provençale, d’un peu de viande et de crème liquide.

Superposer une nouvelle plaque de lasagne, de sauce, etc, jusqu’au sommet du moule.

Sur la dernière plaque de lasagne, mettre simplement de la sauce provençale, saupoudrer de gruyère râpé et d’une noisette de beurre.

Enfourner à 200°C (thermostat 6-7), pendant une vingtaine de minutes.

S’assurer de la bonne cuisson des pâtes, en piquant avec une fourchette ou un couteau.

 

Gratin de pommes de terre express

(Pour 4 personnes)

10cl de lait

2,5cl d’eau

75g de beurre

4 à 8 pommes de terre (dépendant de leur taille)

Fromage râpé

Sel

Poivre

 

Épluchez et coupez les pommes de terre en dés, mettre de côté.

Préchauffez le four à 180°C.

Dans un récipient, versez le lait et l’eau, puis salez et poivrez à volonté.

Dans un moule à gratin, déposez les pommes de terre, versez dessus le mélange eau et lait. Mettre le fromage et le beurre avec le reste.

Enfournez la préparation.

Après 20 minutes de cuisson, versez le fromage râpé sur le gratin et remettre au four environ 5 minutes.

 

Poulet au curry et riz

(Pour 4 personnes)

4 escalopes de poulet

Curry en poudre

Crème fraîche

Sel

Poivre

 

Coupez vos escalopes en petits cubes.

Puis saupoudrez-les morceaux de curry.

Faites chauffer la poêle, mettez-y 1 noisette de beurre.

Salez, poivrez les escalopes et faites-les cuire dans la poêle.

Quand votre poulet est cuit, rajoutez la crème fraîche.

Rajoutez du curry selon votre goût.

Servez accompagné de riz.

 

One pot pasta citron et ricotta

(Pour 6 personnes)

500g de spaghettis

200g de mozzarella

3 cuillères à soupe de ricotta

1 oignon

2 gousses d’ail

1 citron

70 cl d’eau

1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Sel

Poivre

 

Découpez la moitié du citron en rondelles.

Pelez et hachez l’oignon et l’ail.

Mettez l’eau et l’huile dans une casserole.

Ajoutez les spaghettis, les rondelles de citron, l’oignon et l’ail puis mettez sur le feu.

Portez à ébullition et laissez cuire 20 minutes, en mélangeant régulièrement, jusqu’à ce que l’eau soit complètement absorbée.

Ajoutez la mozzarella et la ricotta puis laissez fondre en remuant bien.

Ajoutez le jus de la moitié du citron restant, du sel et du poivre et mélangez bien.

Servez sans attendre.

 

 

Nous sommes certains que ces recettes express sauveront vos dîners de dernière minute !

Bon appétit !

Réussir sa décoration de table de Noël

On ne va pas vous le cacher plus longtemps, mais Noël approche. Et qui dit Noël dit décorations, sapin et traditions. On a décidé cette année de s’intéresser particulièrement à la décoration de la table. Pour nous, les fêtes de fin d’année riment avec bons repas. Alors pas question de lésiner sur les idées de décoration pour notre table de Noël. On a eu envie de les partager avec vous.

C’est le moment de se lâcher ! On y va dans le doré et le clinquant, dans la décoration qui n’a rien de discret. Mais attention le bon goût nous dicte quelques principes chromatiques à respecter, comme l’utilisation de trois couleurs, pas plus. Vous pouvez choisir du rouge que vous associez avec du vert, du doré ou bien du blanc et pourquoi pas de l’argent, c’est vous qui voyez. Vous pouvez opter pour une composition végétale à placer au centre de votre table de Noël. La grande tendance de cette année c’est le bouquet d’eucalyptus que vous pouvez mélanger avec des branches de sapin pour la petite touche traditionnelle. Autre élément qu’on va essayer cette année : la branche en bois suspendue au-dessus de la table avec des boules de Noël et des petites suspensions colorées toutes mignonnes qui se balanceront en rythme. On a hâte de voir ! Quand on vous dit branche, attention il ne s’agit pas d’un tronc ou de branches grosses comme des bûches (trop dangereux à faire tenir en l’air avec le poids)! Amis bûcherons rangez vos tronçonneuses !

Côté vaisselle de Noël, vous pouvez tout à fait bluffer vos invités avec votre vaisselle de tous les jours en ajoutant des petites décorations festives tout autour. Si vous préférez sortir le grand jeu, c’est l’occasion toute trouvée d’investir dans des assiettes en porcelaine avec des motifs dorés, chez Maisons du Monde on en a trouvé de magnifiques à prix abordable, on hésite avec des assiettes en grès, très tendance cette année, toujours chez Maisons du Monde, vendu par quatre, elles feront de l’effet, il y a même les plats assortis.

Enfin, la nappe, c’est avec ou sans, au choix, on en a trouvé de très jolies chez Carré Blanc à Saint Max avenue. Ils ont une très jolie nappe carrée de la collection Galice, en coton dans une teinte très douce qui fera ressortir vos assiettes en porcelaine, sinon la nappe blanche Emily avec des broderies anglaises sera parfaite avec des assiettes colorées (rose poudrée par exemple). Dépêchez-vous elles sont en promotion ! Pour ceux qui veulent la jouer nature, une belle table en bois brut , ça fonctionne toujours, avec un chemin de table en dentelle. Tradition ou modernité, on vous laisse choisir.

N’oubliez pas les serviettes de table ! Ne gâchez pas votre belle décoration au dernier moment par la présence d’un affreux rouleau de papier essuie-tout, parce que vous avez oublié les serviettes. Si vous avez la chance de posséder une série de belles serviettes de table en tissu, c’est l’occasion de les sortir. Sinon, faites un tour chez Carré Blanc, ils ont sorti toute une collection pour tous les styles. Aujourd’hui, il en existe également de jolies en papier tout à fait présentables avec des motifs discrets dans de larges gammes de couleurs que vous pourrez assortir à votre déco. Pour apporter votre touche perso, lancez-vous dans un DIY déco de Noël et devenez des pros du pliage de serviette. Les amoureux d’origami vont se régaler !

On fait un arrêt sur le centre de table, la pièce maîtresse de votre décoration de Noël.

Il faut prendre le temps de bien le choisir et l’accorder avec la vaisselle que vous avez sélectionnée pour Noël. Mais pas besoin de dépenser une fortune pour faire un centre de table réussi. Laissez parler vos idées ! On vous conseillait plus haut l’utilisation de végétaux (branches, feuillage, mousse, pommes de pin), vous pouvez associer des fruits (clémentines, petites pommes colorées, branches de litchi), quelques bougies décoratives (prenez-les non parfumées… le mélange avec les odeurs des plats ne fera bas bon ménage), des compositions florales, petits jouets d’enfants en bois et s’il vous reste quelques boules de Noël (que le chat n’a pas encore fait rouler sous un meuble) disposez les en grappe. Pour les bougies vous pouvez opter pour de grands chandeliers au centre de la table, de petites bougies chauffe-plat disposées tout au long du chemin de table ou si vous en avez, de petits photophores assortis à votre vaisselle. En matière de créativité tout est possible. Amusez-vous !

Il faut adapter votre composition décorative centrale à la taille et la forme la table. Sur une table ronde, on concentre les éléments au milieu et on privilégiera forcément une composition arrondie. Pour une table rectangulaire choisir une composition en longueur style chemin de table s’impose, si la table est très longue, vous pouvez le composer par petites touches de tailles différentes. Petit conseil votre décoration ne doit pas gêner les échanges entre convives. Évitez les trop grands bouquets de fleurs, les gros vases, les compositions trop hautes qui empêcheraient vos invités de discuter entre eux et de voir son voisin d’en face. En matière de déco, trouvez le juste milieu entre esthétisme, convivialité et pratique.

Pour finir notre tour des conseils décorations, on vous livre quelques idées amusantes que nous avons dénichées. L’art du petit détail !

On commence par le porte-couteau, vous vous souvenez de ce petit accessoire très pratique pour ne pas tacher la nappe au bout de quelques minutes. Pour le fabriquer rien de plus simple, prenez de jolies petites branches de sapin, avec un ruban, faites un élégant nœud en y associant deux petites boules de Noël et disposez vos assemblages le long de chaque assiette.

Nous adorons les pommes de pin, elles occupent une place privilégiée dans nos décorations de Noël. Faites comme nous, ramassez-en au cours de vos balades en forêt, elles vous serviront pour décorer votre intérieur. Pour Noël on les saupoudre de paillettes ou on utilise une bombe de peinture argentée ou dorée. Pendant que vous avez la bombe de peinture dorée sous la main, essayez-la sur des feuilles de houx ou de chêne, effet garanti !

Voilà notre tour d’horizon rapide est terminé, on espère que nos conseils vous auront donné des idées. N’hésitez pas à les partager avec nous, et n’oubliez pas c’est le moment de libérer votre créativité.

Ambiance cocooning et chocolat chaud, l’accord parfait

L’Automne et ses lumières poudrées sont arrivés, une ambiance cocooning douillette s’invite à la maison avec son style chaleureux qui allie juxtaposition de matières douillettes, couleurs rassurantes et déco cocooning. Une tendance qui nous vient directement des pays scandinaves, pour accompagner ces agréables moments à la maison.

Un peu d’histoire…

Le terme cocooning est apparu dans les années 80, porté par quelques adeptes précurseurs.. S’il fallait définir le style cocooning, on pourrait résumer en une phrase : mettre du bonheur dans la maison. Le mot anglais « cocoon » signifie : cocon, qui est devenu au fil du temps l’expression consacrée pour qualifier un chez-soi rassurant.

Le concept de cocooning a commencé à être véritablement tendance au début des années 2000. Les journaux de déco débordaient d’idées et de conseils pour prendre soin de son intérieur, nous faisant découvrir le style scandinave et son attirante philosophie. Ce nouveau courant décoratif qui consiste à bichonner amoureusement son intérieur pour y roucouler joyeusement en famille tandis que la grisaille prend ses quartiers d’hiver, gagnait en popularité et entrait durablement dans nos foyers .

Au programme : bien-être, zénitude et détente…

Le besoin de se ressourcer dans un lieu douillet est une nécessité naturelle à l’approche de l’hiver, voici quelques astuces que nous vous proposons pour créer une ambiance chaleureuse et 100% cocooning chez vous.

Astuce n°1 : Privilégier les matières douces

Les matières moelleuses, duveteuses et chaleureuses sont incontournables, elles permettent d’aménager des espaces douillets et réconfortants, que ce soit dans la chambre, la pièce de vie ou le bureau pour ceux qui pratiquent le télétravail.

C’est le bon moment de ranger vos pièces, les cotons frais si agréables l’été par des lainages, de la soie, de la fausse fourrure et du velours. Un petit tour du côté de Maisons du Monde Creil à Saint-Max Avenue devrait vous aider à trouver de jolis plaids ou des housses de canapé parfaitement adaptés à cet esprit Cocoon dont nous avons tant besoin. Les rideaux, coussins, nappes, ou encore les tapis contribueront à cette ambiance chaleureuse. Au-delà de l’aspect esthétique, habiller vos fenêtres de doubles rideaux épais, ils aideront à faire barrage au froid.

En priorité il faut choisir des textures naturelles, comme la laine tricotée, le velours ou le lin. Nous vous conseillons les objets en rotin, en bois massif, en cuir et en osier, évitez les bibelots en verre ou en métal, qui donnent une sensation de froid.

Astuce n°2 : Choisir des couleurs naturelles

On connait l’importance des couleurs, et combien leur rôle peut influer sur notre moral, il est donc important de bien les choisir. Notre objectif est simple : apaisement et réconfort. C’est pourquoi nous vous conseillons d’aller vers les camaïeux de beige et marron, des teintes chaudes et douces auxquels vous pouvez rajouter de petites touches de rouge, ocre et vert pour rehausser l’ensemble en gardant une harmonie chaleureuse.

Côté cuisine il faut particulièrement être attentif au coin repas, nous vous conseillons de choisir des torchons, serviettes, nappes et rideaux à petits carreaux, un brin vintage, mais plein de charme. Vous pouvez même oser des tissus écossais, mais toujours dans des tons chauds.

Pour augmenter le confort du salon, multipliez les assises. Adieu les fauteuils encombrants qui prennent toute la place, préférez des poufs moins encombrants. Autrefois cantonnés à la chambre des enfants, les poufs sont devenus élégants et ont gagné en standing devenant ainsi des indispensables de la déco cocooning. En velours, en jean ou en laine tressée, il en existe pour tous les goûts et tous les budgets. Autre pièce maîtresse incontournable, la table basse de petite taille, elle contribuera à donner un esprit cosy au salon. Placez ces tables d’appoints près d’un fauteuil ou contre un mur de la pièce. Libérez l’espace et gagnez en fluidité de circulation.

N’oublions pas la chambre, lieu cocooning par excellence. Elle doit être accueillante, propice au repos et respirer la douceur. Pour installer cette ambiance apaisée, il faut habiller votre lit de draps aux couleurs chaudes et automnales, des teintes écrues, de beige et taupe. Allez jeter un œil chez Carré Blanc Creil, la gamme Mezzo à prix doux comme ses teintes pastel devraient vous faire craquer. Libérez la marmotte qui est en vous et glissez avec délice dans les bras de Morphée, vous n’aurez plus d’excuse !

Astuce n°3 : Optez pour des éclairages poudrés

Nous vous conseillons également de soigner l’éclairage, ce que nos amis scandinaves maîtrisent parfaitement. Chaque source lumineuse doit être pensée en fonction des différentes pièces de l’habitat. On oublie les lumières directes et froides, il faut privilégier des éclairages poudrés et diffus pour réchauffer l’ambiance et adoucir les ombres. Équipez vos luminaires d’ampoules économiques moins éblouissantes, complétez de jolies bougies pour créer des ambiances feutrées. Chaque détail doit contribuer à la douceur et au bien-être.

Astuce n°4 : Des odeurs propices au cocooning

Les parfums contribuent à apaiser nos sens, faisant ressurgir des souvenirs d’enfance et une douce nostalgie. Des odeurs rondes et sucrées comme la vanille ou l’odeur de linge frais vous aideront à plonger dans une ambiance agréable. Vous pouvez utiliser un diffuseur de parfum électrique ou une huile essentielle dans un diffuseur en céramique.

Maintenant que vous êtes bien installés, que diriez-vous d’une tasse de chocolat chaud pour parfaire cette ambiance cocooning ?

Le chocolat chaud ou le thé chaud selon votre préférence réchauffera votre coeur. Le chocolat redonne souvent le pep’s dont nous manquons en cette période automnale, il a un côté énergisant dont nous raffolons.

Voici notre recette préférée, le chocolat aux épices. Vous prenez une pincée de cannelle, une pincée de muscade, une pincée de poivre noir, un peu de crème chantilly et des bâtons de cannelle pour la décoration.

Pour le chocolat, nous vous conseillons, du chocolat noir, du lait entier ou demi-écrémé et une cuillère de crème liquide. Après c’est tout simple, vous faites fondre le chocolat au bain-marie, puis vous ajoutez les épices et la crème, à côté faites chauffer le lait jusqu’à ébullition… sans faire déborder. Versez-le bien chaud dans les tasses, puis ajoutez le chocolat chaud épicé et mélangez. Pour les gourmands, complétez avec un peu de crème chantilly et un bâton de cannelle.

Pour choisir vos chocolats passez à Saint Max Avenue et goûtez les délicieux chocolats de Réauté Chocolat. Toute l’équipe vous guidera et vous conseillera.

Vous voilà prêts pour l’automne, profitez bien de cette saison et prenez le temps de vous dorloter et chouchouter vos proches.

Bien gérer le stress de la rentrée

À la rentrée tout le monde est stressé, les enfants, les parents et les profs. On a beau s’y préparer, tous les ans c’est la même chose, d’un coup la température grimpe dans la maison et personne n’en réchappe.

C’est pourquoi, nous allons vous donner quelques petits conseils et astuces de parents pour une rentrée en douceur des petits et des grands, éviter le stress de la rentrée par les temps qui courent ça fait du bien.

Comment préserver le bénéfice des vacances et adoucir ce retour à la réalité ?

Il faut reconnaitre que c’est difficile, entre s’occuper des fournitures scolaires et la reprise du travail, la rentrée scolaire c’est un peu le cauchemar des parents et des enfants. Notre mot d’ordre c’est organisation !

Organiser rime avec anticiper.

Première étape anticiper les achats de matériel et pas attendre la dernière minute. Avant de se précipiter sur la liste de fournitures (oui, les quantités demandées peuvent faire peur), on trie l’existant, vêtements comme matériel de classe, avec l’aimable participation des enfants. Vous verrez qu’il y a matière à optimiser l’existant. Et pour les vêtements de rentrée c’est la même chose, du côté des petits, Sergent Major Creil vous attend avec sa collection de rentrée, notre fille est déjà passée chez H&M Creil, elle est intarissable sur les nouvelles tendances de l’automne. Nous, on a profité des soldes avant de partir en vacances pour faire le plein de basiques, chez Celio Creil et Camaïeu Creil, ça nous a fait gagner du temps. Comme on est super high tech dans la famille, on a tous la liste des fournitures scolaires sur nos téléphones, comme ça on achète au fur et à mesure de nos courses. Ça évite l’angoisse du dernier moment ! Comme on n’est pas des despotes, quoi qu’en disent certains, on laisse les enfants choisir leurs agendas et leurs trousses.

Puisqu’on est dans le registre high tech, certains parents préfèreront le calme de leur canapé et d’internet pour commander en ligne. Plusieurs écoles s’y sont mises et ont déposé des listes que l’on peut commander sur internet à des prix souvent avantageux et livrées directement dans l’établissement de votre progéniture, plus besoin de courir, en plus vous serez sûrs qu’il ne manque rien et d’avoir les bonnes références. Toujours dans le même registre, il est conseillé d’acheter le matériel basique, stylos, colle, cahiers, par lots et de constituer ainsi des stocks pour l’année. Pour les livres, même réflexe, on n’attend pas la rupture de stock et on commande à l’avance en librairie.

Second gros morceau, l’administratif : certificat de médecin, assurance scolaire, photos d’identité…

Comme chaque année les enfants vont vouloir s’inscrire à des activités physiques (hautement conseillées !), alors inutile d’attendre, prenez rendez-vous chez le médecin pour obtenir les certificats nécessaires à la pratique sportive choisie. On renouvelle également les assurances scolaires en demandant des certificats par mail (les compagnies d’assurances et mutuelles anticipent parfois et se chargent de vous relancer). Si vos enfants connaissent déjà les activités extra-scolaires qu’ils souhaitent pratiquer, anticipez leur inscription, n’attendez pas le rush de septembre et d’éventuelles déceptions faute de place. Enfin, petite astuce, pensez à scanner la planche de photos d’identité que vous aviez commandée en même temps que la photo de classe. Sauf si vous êtes accro au Photomaton ou autre cabine à photos.

Maintenant que nous avons passé en revue l’aspect logistique qui reconnaissons-le, varie peu d’une année sur l’autre, regardons comment nous pouvons améliorer le quotidien de la famille et préserver cette douce quiétude que nous avions réussi à installer durant les vacances. On commence par une meilleure répartition, on évite la concentration des tâches sur un seul membre. On opte pour une organisation « décentralisée », on glisse doucement vers le « qui fait quoi », avec, pourquoi pas, un tableau bien visible pour rappeler le rôle de chacun.

On vous conseille de reprendre le rythme en douceur, donc ne pas attendre le jour J pour s’y mettre. Commencez si possible au moins une bonne semaine avant la rentrée scolaire, en levant les enfants plus tôt. Inutile d’instaurer le couvre-feu de 21h, la fatigue accumulée par les nouveaux horaires matinaux devraient aider naturellement à se coucher plus tôt. Profitez-en pour réinstaller les repas familiaux à horaires fixes et si possible pas trop tard le soir.

Ne pas oublier que le stress est très communicatif, il faut faire attention à la manière dont vous même appréhendez la rentrée, afin de ne pas transmettre involontairement votre anxiété aux enfants. Petite astuce, plutôt que de souffler devant eux en évoquant le retour ou en arborant une mine lugubre, concentrez-vous sur les côtés positifs de la rentrée (et il y en a) : le plaisir de retrouver les amis, les nouveaux projets, les activités de loisirs qui vont reprendre et ne jetez pas les souvenirs de vacances trop vite, évoquez les bons moments passés, ça sert aussi à ça les vacances. Vous devez gonfler tout le monde à bloc, vous verrez, vous serez les premiers à en bénéficier.

Organisez un repas au restaurant en famille ou un pique-nique au soleil le week-end avant la rentrée. Nous, on a nos habitudes, les enfants adorent, on va au Pitaya pour se dépayser ou au Sun Burger de Saint-Max Avenue.

La veille du jour J, laissez vos enfants préparer leur tenue préférée pour le lendemain. Pour ceux qui ont des enfants en bas âge, prenez un jour de congé afin d’être à la sortie de l’école le premier soir.

En résumé à la rentrée, il faut se serrer les coudes, c’est dur pour tout le monde et si la famille a un rôle à jouer, c’est aussi dans ces moments-là. Inutile que chacun s’enferme dans son stress en se morfondant sur son malheur. La rentrée est aussi l’opportunité de repartir du bon pied avec plein de bonnes résolutions.

Comment faire du sport chez soi sans transformer son appartement en salle de gym ?

En cette période un peu particulière, je ne vais pas vous faire un dessin… pratiquer une activité physique est devenu compliqué. Paradoxe, on a plus de temps pour soi par la force des choses et de l’autre, règles de confinement obligent, il faut rester à proximité de son domicile, pour des sorties brèves et sans contact avec des amis ou proches, seulement avec une personne de son foyer. Forcément ça limite les séances de sport en extérieur. Et pas question de transformer notre petit intérieur en salle de gym, ni même le balcon en court de tennis, c’est déjà difficile de ne pas se marcher les uns sur les autres sans se retrouver avec un rameur en plein milieu du salon, un tapis de course dans le couloir et un vélo elliptique dans la chambre….

Les enfants étaient prêts à descendre à la cave pour ressortir la station de musculation que leur père avait achetée il y a deux ans et dont il ne s’était jamais servi, le pauvre avait juste oublié de prévoir la place nécessaire pour l’installer.

Il m’en faut plus pour baisser les bras. Les petits plats de mon cher et tendre sont rudement bons et il a beau faire attention à ne pas cuisiner trop gras, ça ne dispense pas de faire un peu de sport régulièrement.

Donc la seule solution est de pratiquer une activité physique chez soi, même sans matériel. Depuis le confinement, de nombreux sites, vidéos de coach et applications pour smartphone proposent leurs séances et prodiguent leurs conseils. Je l’avoue, c’est pas facile de s’y retrouver, y en a pour tous goûts et tous les niveaux. Et puis à chacun ses objectifs. Mon cher mari veut se concentrer sur ses abdominaux, ma fille est bloquée sur les kilos en trop et ses muscles qu’elle veut longs et fins, quant au petit dernier lui il voudrait ressembler à Hulk avec les épaules qui vont avec. Pour moi je veux juste rester en forme et entretenir mon corps.

Soyons clairs, le but n’est pas de transformer la maison en camp d’entrainement pour des X Men. J’ai préféré vous sélectionner quelques exercices, simples mais efficaces.

Pour les débutants je vous conseille de commencer par la respiration abdominale : avec cet exercice de base, vous faites travailler le muscle profond de l’abdomen, le transverse, qui permet d’obtenir un ventre plat à force de sollicitations. Pour commencer, vous devez vous allonger sur le dos, avec les jambes fléchies. Inspirez fortement puis soufflez doucement en n’oubliant pas de contracter vos abdominaux vers l’intérieur. Le bon rythme pour débuter, est de réaliser 10 respirations abdominales d’une durée de 5 secondes, en alternant avec 5 secondes de récupération. L’avantage de ce mouvement est que vous pourrez le réaliser en étant assis ou debout après quelques entraînements.

Je vous propose toujours pour travailler les abdominaux le crunch. Inutile de sourire, ça n’a rien à voir avec le célèbre chocolat du même nom… Le crunch est un exercice incontournable pour avoir un ventre plat et sans les tablettes ! Ce mouvement idéal est un des exercices les plus pratiqués, que vous soyez débutant ou confirmé. Le muscle sur lequel on va travailler c’est le grand droit de l’abdomen, ce fameux muscle qui peut se transformer en tablette de chocolat chez certains accros ! Si vous rentrez bien le ventre à chaque mouvement, vous solliciterez également le transverse. L’avantage est que le crunch est simple et ne nécessite aucun équipement particulier, ce qui nous arrange bien. Il vous suffit de vous allonger sur le dos, de fléchir vos jambes et de mettre vos pieds au sol. Placez vos mains derrière les oreilles, écartez les coudes et faites décoller les épaules du sol. Vous devez veiller à toujours contracter les abdominaux en rentrant le ventre, à bien respirer et à maintenir votre regard vers le haut. Si l’exercice est bien fait, vous travaillerez vos abdominaux sans vous faire mal. Attention, si les mouvements ne sont pas corrects vous risquez de vous faire mal aux vertèbres cervicales.

Enfin et toujours dans le registre des abdominaux, je vous conseille le gainage, un exercice vraiment complet.

La particularité de cet exercice est qu’il sollicite les muscles grand droit et transverse comme dans le crunch, mais sans aucun mouvement. Pour y arriver correctement, il va falloir un peu d’entraînement mais ça en vaut la peine. Vous devez vous mettre face au sol, en appui sur les avant-bras, les genoux et les pointes de pied. Une fois installée, décollez les genoux et contractez les abdominaux et les fessiers. Vous devez être bien droit et maintenir cette position sans bouger, en respirant normalement. Prenez votre temps au début. À chaque nouvelle séance, essayez d’augmenter un peu votre rythme. Pour le gainage, comptez entre 15 secondes et 1 minute.

Pour travailler davantage le cardio, on peut enchaîner les 3 exercices et, à la fin, rajouter du jumping jacks. Simple à réaliser, vous pourrez brûler un maximum de calories en peu de temps. 10 minutes d’exercices à haute intensité peuvent vous faire perdre environ 100 calories, le tout sans équipement ni compétences particulières. Ma fille adore. On commence en position debout, avec les bras le long du corps, puis faire un saut en écartant au même moment les bras et les jambes, jusqu’à rapprocher ses mains au-dessus de la tête, puis donnez une seconde impulsion en resserrant les jambes et les bras pour revenir à la position de départ. Vous voyez c’est pas compliqué, il vous suffit d’une bonne paire de baskets et de s’être bien échauffé au préalable afin d’éviter les blessures, notamment au niveau de vos articulations. Ceux qui n’aiment pas sauter (ou qui ont des problèmes de genoux ou un appartement mal insonorisé), vous pouvez le faire, sur place, avec des montées de genoux rapides. On évite ainsi les impacts (c’est un petit peu plus lent mais ça fait tout de même travailler le cardio).

Un autre exercice parfait pour le cardio, c’est la corde à sauter. Mais attention, en appartement ça peut vite mettre à mal vos relations avec les voisins. 20 minutes de pratique peuvent vous faire perdre environ 220 calories. Il vous suffira juste de vous munir d’une corde à sauter.

On commence par se mettre bien droit, les pieds écartés de la largeur de vos épaules, les jambes légèrement fléchies. Tenez les poignets de votre corde et écartez les bras d’une quinzaine de centimètres, maintenant regardez bien droit devant vous, inutile de compter les fibres du tapis. Donnez une impulsion à la corde uniquement avec vos poignets sans l’aide de vos bras. Réceptionnez-vous sur la pointe des pieds, pour amortir les chocs.

Evitez de sauter trop haut. Le but est de privilégier la vitesse des mouvements de votre corde et donc de jouer sur le rythme de vos impulsions. Commencez d’abord doucement. Augmentez ensuite la vitesse lorsque vous commencez à bien maîtriser les mouvements. Et surtout n’oubliez pas vos voisins ! Vous n’êtes pas seuls à être confinés.

Je terminerai mes conseils d’exercices par le Mountain Climbers. Une pratique régulière vous permettra de renforcer votre cœur et d’améliorer votre endurance physique. On commence en position « pompe ». Le dos bien droit, les bras tendus, les mains au sol et sur la pointe des pieds. Fléchissez une jambe et rapprochez-la de votre menton, puis vous alternez avec l’autre jambe. Il faut bien échauffer ses poignets car ils sont en tension durant tout l’exercice.

Voilà quelques exercices que chacun peut pratiquer à la maison, sans être forcément un athlète accompli, mais qui vous permettront de vous maintenir en forme jusqu’à ce que vous puissiez reprendre des activités sportives régulières.

Vacances en famille

Ça y est les vacances d’été arrivent pour toute la famille. Avec les différentes étapes de déconfinement en France, en Europe et dans le monde, il n’est pas facile de savoir ce qu’il est aujourd’hui possible de faire ou non. Nous avons donc fait le choix de la jouer local et de rester en France pour des vacances au vert, ça tombe bien les destinations ne manquent pas. Pour vous inspirer, voici une sélection de celles  qui nous ont fait craquer aux quatre coins de l’Hexagone.

Mais avant toute chose, on vous propose de faire le tour des activités et de ce qu’il est possible de faire.

La piscine

Bonne nouvelle la plupart des piscines municipales sont à nouveau ouvertes depuis le 22 juin, les enfants adorent y aller. Attention mieux vaut se renseigner avant, certaines piscines et communes imposent aux nageurs de réserver un créneau horaire afin de pouvoir garder les distances de sécurité dans les bassins. Un certain nombre de gestes barrière et la distanciation physique doivent être respectés : la douche (au savon) est obligatoire tout comme le port du masque (sauf sous la douche et dans le bassin, mais vous vous en doutiez…), une distance de 1 mètre doit être respectée entre les nageurs. Enfin les vestiaires collectifs sont fermés.

La plage

Depuis la seconde phase du déconfinement, les plages ne sont plus obligatoirement “dynamiques”. On n’est donc plus obligé de marcher, nager ou courir sur la plage. On peut désormais faire bronzette et rester sur notre serviette le temps qu’on veut. On en connaît certaines qui vont être contentes.

Il reste néanmoins des règles essentielles : le respect des gestes barrières et de la distanciation physique, ainsi que l’interdiction de rassemblement de plus de 10 personnes. Renseignez-vous, le préfet peut interdire l’accès à une plage si ces règles ne sont pas respectées.

Le camping

Pour les amateurs de campings, soyez rassurés, ils sont bien ouverts cet été. Avec quelques règles à respecter : les rassemblements publics sont limités à dix personnes, les animations, jeux, activités et les clubs enfants sont revus dans le respect des recommandations sanitaires.

Le nombre de clients devra parfois être limité. Renseignez-vous à l’avance.

Les randonnées

À vous le grand air, les grands espaces, les paysages magnifiques. Vous prévoyez de randonner cet été et c’est possible. Toutefois, cette pratique est soumise à plusieurs recommandations.

La distanciation physique doit être adaptée à la vitesse de marche, il existe des risques de contamination par postillons et gouttelettes de transpiration. « Les marcheurs normaux devront garder un espacement d’au moins 2 mètres, alors que les marcheurs sportifs s’espaceront d’au moins 5 mètres”, indique la Fédération française de Randonnée. Durant la randonnée le port du masque est fortement déconseillé.

En France, on peut voyager et résider sur l’ensemble du territoire, sans condition de distance ni attestation.

Attention, en Corse, des règles particulières s’appliquent dès le 1er juillet. En effet les autorités ont choisi de proposer “sur la base du volontariat”, aux touristes se rendant en Corse, d’effectuer un test préventif, 48 à 72 heures avant le voyage. Pour ce faire, un “auto-questionnaire” de santé sera transmis à la réservation de votre voyage.

Où partir en France ?

Les Monts d’Arré

On vous propose un séjour en Bretagne, mais pas dans n’importe quelle région de Bretagne, on vous invite dans les Monts d’Arrée. Massif montagneux ancien de la Bretagne occidentale. Situé dans le Finistère, au coeur de la Bretagne, de ses traditions, ses légendes et son écosystème préservé. Les Monts d’Arrée font partie du parc naturel régional d’Armorique.

Pour les amoureux des légendes de Merlin l’enchanteur et du roi Arthur, faites un détour par la forêt de Paimpont connue sous le nom de forêt de Brocéliande. Les enfants vont adorer partir à découverte des fées et des elfes.

Les Monts d’Arré sont un endroit parfait pour pratiquer des randonnées, à pied ou à vélo.

Saint-Jacut-de-la-Mer

Pour ceux qui ne peuvent se passer de la mer, on vous conseille Saint-Jacut-de-la-Mer, le village aux onze plages. Qui dit mieux ? Situé dans les Côtes-d’Armor, dans cet ancien village de pêcheurs, dont l’architecture des maisons n’a pas bougé depuis le XIXe siècle, vous pourrez vérifier que tous les chemins mènent à la Manche ! Chaque jour, vous pourrez découvrir une nouvelle plage.

Notre préférence va à celle du Rougeret, qui fait face à l’archipel des Ebihens. À marée basse, ne manquez pas la traversée de l’estran jusqu’à ce chapelet d’îles, ainsi que la visite de la très belle abbaye de Saint-Jacut.

Giverny

Comment s’offrir un peu de dépaysement sans partir trop loin ?

Située sur la rive droite de la Seine à une centaine de kilomètres de Creil, la commune est célèbre dans le monde entier au travers des tableaux de Claude Monet grand peintre impressionniste qui y vécut durant quarante ans. On ne peut que tomber sous le charme devant ce jardin d’eau avec son pont japonais, ses nymphéas… ces décors qui inspirèrent deux des toiles les plus connues du peintre.

La présence du Monet à Giverny attira de nombreux artistes de nationalités diverses qui contribuèrent eux aussi à faire de ce site un lieu particulièrement emblématique. À visiter : le jardin et la maison de Claude Monet, le musée des impressionnistes et le jardin du musée des impressionnistes.

Parc des volcans

Plutôt randonnées ou baignades, il y en a pour tous les goûts en Auvergne. Avec ses lacs et ses rivières les occasions de se baigner sont ainsi nombreuses, grâce à ses lacs et étangs labellisés Pavillon Bleu. On peut aussi s’y adonner à des activités nautiques, comme des balades en canoë dans les Gorges de la Sioule ou du rafting dans les Gorges de l’Allier. Ces vacances sont aussi l’occasion de découvrir ou redécouvrir son parc des volcans spécialement conçu pour les enfants et les visites en famille. Situé à quelques kilomètres de Clermont-Ferrand au cœur des volcans d’Auvergne, Vulcania est un parc unique en son genre pour mieux comprendre le fonctionnement des volcans et des phénomènes naturels de notre planète. À la fois parc scientifique et parc d’attractions, il est centré sur l’observation et les expériences à vivre en famille pour apprendre tout en s’amusant.

On vous emmène maintenant plus au sud en Camargue, pour les amoureux des animaux

La Camargue offre un vrai moment de dépaysement, entre ses grandes étendues blanches de sel, ses vols de flamands roses au-dessus des étangs, ses nombreux observatoires d’oiseaux, ses élevages de taureaux, ses plages et les nombreuses occasions de monter à cheval dans le parc naturel départemental. Vous pourrez même rencontrer par hasard les descendants d’Amérindiens tombés amoureux de cette région et venus s’installer au début du XXe siècle à l’occasion de la tournée à travers le monde de Buffalo Bill.

On vous conseille les Saintes-Maries-de-la-Mer, un vrai concentré de la Camargue dans un petit village. Pour séjourner, dormir dans un mas est une expérience que toute la famille appréciera.

Pour les accros du moyen âge, on vous invite dans l’Aude, une région chargée d’histoire.

Impossible de venir dans cette région sans visiter la cité médiévale de Carcassonne, l’ancienne cathédrale, le château comtal et ses remparts. Parcourez l’une des plus grandes villes fortifiées d’Europe.

Faites un détour par Montségur, le paysage qui se déploie sous les yeux des visiteurs qui gravissent le mythique « pog » (village fortifié) de Montségur est à couper le souffle. On y évoque avec émotion son histoire passionnante. Le musée du tranquille village en contrebas en restitue son passé mouvementé.

Ne manquez pas Rennes le Château, vous serez séduit par les mystères du domaine de l’Abbé Saunière, vous serez conquis par l’histoire riche de Rennes le Château et l’atmosphère particulière qui s’y dégage.

Enfin, pour terminer venez découvrir la Provence verte

Arrêtez-vous dans les Gorges du Verdon, c’est le plus grand canyon d’Europe, il offre des paysages à tomber. C’est aussi le lieu idéal pour la baignade en famille ou les sports en eaux vives. Tous les amateurs de sports nautiques en eau douce connaissent bien le Verdon, il est un des lieux incontournables pour la pratique du canyoning, hydrospeed et canoë.

Partez sur les traces du peintre Paul Cézanne et découvrez le massif de la Sainte Victoire qui s’étend entre Aix-en-Provence et Pourrières, un trait d’union entre le Var et les Bouches-du-Rhône et visitez les lieux préférés du peintre et son atelier.

Vous l’aurez compris le choix de destinations est inépuisable. L’été 2020 est probablement la meilleure occasion de redécouvrir la France et ses régions. Quel que soit le lieu que vous choisirez, passez de bonnes vacances en famille.

Le « vieux pain »

On ne sait pas chez vous, mais nous, dans la famille, on adore le pain. Quand il est croustillant, encore chaud avec sa mie moelleuse, on dirait du gâteau ! Au petit déjeuner tout le monde se régale et durant les repas, il est difficile surtout pour Max de ne pas dévorer une baguette entière à lui tout seul. La question se pose quotidiennement, comment bien gérer le pain ? Pas toujours simple de prévoir, vous aviez pris la quantité habituelle dans un souci de ne pas en perdre et évidement ce jour-là vos enfants se sont jetés dessus et vous êtes tombés en panne de pain le soir même, frustrant. En famille prévoyante, le lendemain on ne vous y reprend plus et vous décidez d’anticiper l’appétit de la famille. Et comme par hasard ce jour-là personne ne mange de pain et vous vous retrouvez avec une tonne de pain sur les bras. Et pas question de le jeter. C’est là que nous allons vous aider à trouver des solutions.

 

Première solution, la plus simple, congelez le pain en trop. Petit problème, chez nous le congélateur est toujours plein à craquer donc impossible d’y rajouter ne serait-ce qu’une tranche. Ça reste néanmoins une solution pratique, pour ceux qui ont de la place, surtout que le pain se conserve plutôt bien.

Nous avons opté pour une seconde solution plus gourmande qui consiste à réaliser de délicieuses recettes à base de « vieux » pain.

On vous conseille pour commencer la bruschetta, ce n’est pas vraiment un plat, mais plutôt une entrée ou antipasto comme le précisent nos amis italiens. Il existe plusieurs recettes dont la classique à la tomate mozzarella. Il s’agit d’une grande tartine de pain grillé (ou de baguette) chaude, frottée avec de l’ail, arrosée d’un filet d’huile d’olive, garnie de tomates et de mozzarella. Nous, on la passe au four 10 minutes pour rendre le fromage fondant et retirer un peu d’eau à la tomate. Il existe plusieurs variantes, un peu comme les pizzas, selon l’inspiration et ce que vous avez sous la main. À la maison on aime bien rajouter du basilic et une petite fondue d’oignons.

Dans le même registre, on a aussi le croque-monsieur, campagnard, avec du comté ou fromage de chèvre et jambon cru. Le principe est d’utiliser le pain en trop qui commence à sécher et qu’il serait dommage de jeter.

On va maintenant vous dévoiler le péché mignon de toute la famille à l’unanimité : le pain perdu ! Facile, rapide, c’est topissime ! Là aussi il existe plusieurs variantes, on vous a sélectionné nos trois recettes préférées.

 

Pain perdu à la vanille

 

On commence par la préférée des enfants.

Il vous faut 8 tranches de pain un peu sec (en tranche, ça imbibe mieux), 2 œufs, 200 ml de lait, 60 g de sucre ou cassonade (2 ou 3 cuillères à soupe), 1 gousse de vanille (c’est ce qui va faire la différence) et 30 g de beurre.

De manière assez classique, prélevez les graines de la gousse de vanille fendue, et faites-les chauffer dans le lait, dès les premiers bouillons, retirer du feu et laissez infuser. Pendant ce temps, fouettez les œufs avec le sucre, puis ajouter le lait vanillé qui a dû refroidir un peu, il doit être tiède. Découpez le pain en tranches épaisses de 3 ou 4 cm (nous, on coupe les tranches dans de la baguette qui a un peu séché). Trempez les tranches dans la préparation (mélange du lait vanillé et des œufs fouettés sucrés), comptez au moins 30 secondes en les retournant. Il faut que le pain soit bien imprégné, puis égouttez vos tranches. Une petite astuce, passez-les rapidement dans un peu de sucre pour « caraméliser », à la cuisson cela apportera du croustillant à votre pain perdu. Faites revenir les tranches de pain dans une poêle chaude avec du beurre, en les retournant au bout de 3 minutes, elles doivent être dorées. Nous, on aime les manger bien chaudes légèrement saupoudrées de sucre cristal. Les enfants, ces gourmands rajoutent parfois une boule de glace vanille.

Vous voyez ce n’est pas compliqué, il faut juste trouver une gousse de vanille, elle donnera toute la saveur, à la recette, ça vaut le coup.

 

Pain perdu au four

 

Notre seconde recette c’est pour ceux qui n’aiment pas trop utiliser une poêle, on avoue ça peut faire des projections sur la plaque de cuisson. Nous avons donc testé le pain perdu au four. On reprend les mêmes ingrédients que la recette classique, on peut varier les parfums, fleur d’oranger, cannelle ou amande.

Beurrez un plat allant au four. Coupez les tranches de pain, pas trop épaisses, 1,5 cm, tartinez-les avec un peu de beurre et rangez-les dans le plat. Pendant le préchauffage du four (thermostat 6) laissez les tranches bien s’imprégner dans la préparation habituelle (Lait, œufs, sucre et parfum au choix) directement dans le plat, comptez 20 minutes. Parsemez d’amandes effilées et laissez cuire au four 30 minutes. Un vrai régal pour toute la famille.

 

Pain perdu au rhum et pommes caramélisées

 

Une recette qui demande un petit peu plus de préparation, mais quand tout le monde à la maison s’y met ça va vite. On reprend les ingrédients classiques : 1/2 litre de lait, deux œufs, 2 cuillères à soupe de sucre, un sachet de sucre vanillé, 2 à 3 cuillères à soupe de rhum blanc, du beurre, 2 pommes pas trop acides et de la cannelle.

Épluchez et coupez les pommes en quartiers, faites-les fondre avec une noisette de beurre dans une casserole jusqu’à ce qu’elles deviennent colorées. Pendant ce temps, un autre membre de la famille prend en charge la préparation du pain perdu. C’est quand même plus sympa de faire ça à plusieurs si la taille de la cuisine le permet ! Après avoir bien laissé les tranches s’imbiber dans la préparation (lait, œufs, sucre, sucre vanillé et rhum), faites-les revenir dans une poêle bien chaude, 1 à 2 minutes de chaque côté et déposez les ensuite sur un papier absorbant. Servez ensuite, les pommes chaudes, quelques tranches de pain perdu et saupoudrer de cannelle.

Franchement le mariage de la pomme fondante et le croustillant du pain perdu c’est délicieux, un véritable dessert qui devrait plaire à tout le monde.

 

Enfin pour terminer voici une recette pour utiliser tous les morceaux de pain sec difficile à couper en tranche, comme le croûton, on vous présente le pudding !

 

Pour les ingrédients : il faut compter environ 500 grammes de vieux pain, 1/2 litre de lait, 3 ou 4 œufs, un sachet de sucre vanillé, 125 grammes de sucre en poudre, de la cannelle en poudre, 1 tasse à café de raisins secs trempés dans une cuillère à soupe de rhum.

Faites tremper le pain coupé en morceaux dans le lait préalablement tiédi. Quand le pain est bien ramolli, écrasez-le à la fourchette. Ajoutez les œufs battus (comme pour une omelette), le sucre, le sucre vanillé, les raisins égouttés et une pincée de cannelle. Mélangez bien le tout et mettez la préparation ainsi obtenue dans un moule à cake beurré et fariné. Laissez cuire à four moyen (thermostat 7 ou 210°C) pendant 40 minutes.

Vous nous en direz des nouvelles.

Vous ne pourrez plus dire que vous ne savez pas quoi faire de tout ce pain qui sèche bêtement avant de finir à la poubelle. Ces recettes simples feront la joie de la famille et cerise sur le pain perdu, vos enfants prendront certainement du plaisir à vous aider à les préparer.

Et si on refaisait la déco ?

Cette période de confinement est peut-être l’occasion toute trouvée de bichonner son petit intérieur et de revoir la décoration. Juste ce qu’il faut, pas question de rentrer dans les grands travaux ! Vivre en famille, confinés, demande déjà beaucoup de diplomatie pour maintenir un équilibre précaire, on ne va pas en plus transformer notre lieu de vie en champ de bataille ! L’objectif est simple : embellir, améliorer et réorganiser pour que tout le monde se sente bien.

Il faut d’abord prendre le temps de regarder et d’analyser chaque espace de la maison, pièce par pièce. Redécouvrir notre lieu de vie, ce qui nous plaît et ce qui mérite d’être revu.

Je vous propose de commencer tout simplement par bouger les meubles. C’est le moment de repenser l’espace des repas par exemple. Chez nous, jusqu’ici chacun mangeait en fonction de son emploi du temps, mais depuis que Gabriel a pris en main les repas, nous avons redécouvert le plaisir de manger en famille. Fini les grignotages debout dans la cuisine. Il est temps de ressortir cette petite table dont nous étions méga fiers quand nous l’avons chinée dans un vide grenier. Devenue depuis bien longtemps un fourre-tout où chacun pose n’importe quoi dessus, elle sera parfaite pour nos déjeuners tous ensemble. On en profite pour déplacer le canapé coincé contre le mur au fond, pourquoi ne pas le rapprocher de la fenêtre, ce sera plus agréable pour lire ou discuter ? Je vous expliquerai plus loin comment lui redonner un coup de peps.

Puisque nous en sommes à déplacer les meubles, proposez donc à vos enfants de faire la même chose dans leur chambre. Un moyen sympa et ludique pour eux de se réapproprier leur espace personnel.

 

Vous avez changé les meubles de place, alors ne vous arrêtez pas en si bon chemin.

C’est l’occasion rêvée pour repenser totalement la disposition de vos bibelots préférés. Un joli moment à partager, on se replonge dans les souvenirs de voyages, cadeaux, beaux livres, coffrets, statuettes, vases, plateau, cadres photos… bref, tous les objets auxquels on tient, on leur trouve une nouvelle place, bien en valeur sur les commodes ou les étagères pour le plaisir de les redécouvrir et de se rappeler leur histoire. Prenez le temps de bien les agencer, c’est eux qui donneront du caractère à la pièce.

 

L’occasion de faire du tri

Pourquoi s’arrêter en si bon chemin ? C’est le moment idéal pour vous séparer de certains objets devenus inutiles. La petite table basse reléguée au second plan faute de place, l’étagère à CD véritable nid à poussière qui ne sert plus à rien, comme me l’ont fait remarquer les enfants, le portemanteau trop encombrant, sont autant d’objets qui pourront faire des heureux sur une brocante en ligne.

 

Il faut réinvestir les murs

Vous auriez aimé redonner un coup de peinture ou changer de papier peint. Ce n’est pas forcément le bon moment, interdire l’accès de la pièce principale pour cause de travaux durant plusieurs jours alors que la famille confinée se sent déjà à l’étroit n’est pas la meilleure solution ni la plus prioritaire.

Je vous conseille plutôt de réinvestir les murs. Décorez celui du salon qui est resté désespérément vide ou ce grand espace au-dessus du lit. Laissez libre cours à votre inspiration, c’est le moment ou jamais pour soigner votre déco et faire preuve de créativité. Je vous sens un peu perdu. Pourtant, il suffit de peu de choses. Un pêle-mêle de photos, un collage réalisé par les enfants à partir d’images découpées dans des revues, un herbier à fabriquer sur une feuille de papier à dessin, des illustrations récupérées dans de vieux livres abîmés qui moisissaient au fond d’un carton, un mobile design à réaliser soi-même avec des matériaux divers ; des souvenirs de voyage, tickets, cartes postales, menus ou dépliants touristiques, agencés sur une feuille de carton et mis sous verre grâce au cadre récupéré qui dormait sous votre lit… Les idées se trouvent partout, dans vos tiroirs, dans vos revues, fouillez, découpez et amusez-vous !

 

Les plantes sont à la fête

À défaut de pouvoir sortir et profiter du printemps, les plantes méritent d’être mises à l’honneur.

Un peu de vert dans la maison devient indispensable pour instaurer du bien-être et de réaménager un coin de verdure dans son intérieur.

Inutile de se morfondre en pensant aux jolies plantations que vous auriez choisies chez votre pépiniériste préféré. Faites avec les moyens du bord, si vous avez la chance d’avoir un jardin, agencer de jolis petits bouquets de fleurs pour faire entrer un air de printemps dans la maison ! Si vous avez seulement quelques plantes à disposition, regroupez-les dans vos espaces de vie, près de sources lumineuses, jouer le côté mini forêt exotique histoire que toute la famille en profite. Cette accumulation de plantes permet aussi de colorer un peu plus l’espace, n’hésitez pas à associer les formes et les matières des pots. Mixer les différences de tailles, vous donnerez ainsi une impression de volume et de jardinet.

 

Réinventer les espaces

Ne nous le cachons pas, vivre confiné peut devenir stressant pour certains. Mais c’est aussi un moment totalement inédit afin de s’adonner à des occupations qu’on n’a pas toujours le temps de pratiquer en temps normal. J’ai, pour ma part, retrouvé le plaisir de la lecture, l’occasion de bouquiner comme jamais, je peux enfin m’attaquer à cette pile de livres qui s’entassait au pied du lit ! Mais pour ça il faut d’abord s’aménager un espace de lecture confortable. Ceux qui imaginent déjà une pièce dédiée, style boudoir ou petit salon, retournez à vos rêves !

En fonction de la place dont vous disposez, vous pouvez investir le couloir s’il est suffisamment spacieux, un coin du salon ou de la chambre, de préférence près d’une cheminée ou d’une fenêtre. Choisissez un fauteuil, un canapé ou même un matelas, avec des coussins, un plaid douillet, un joli boutis et une lampe qui donnera une agréable lumière. Le plus important est de prévoir un petit espace à l’écart des autres afin de créer un lieu paisible pour lire ou se détendre.

 

La chambre

Et pour terminer, s’il y a un endroit qu’il faut préserver et soigner c’est la chambre à coucher. Rangez, libérez de la place, faites le tri dans les placards, débarrassez tout ce qui encombre inutilement la table de chevet et ce qui traîne au sol. C’est le moment, là aussi de revoir la disposition des meubles et notamment la place de votre tête de lit. N’hésitez pas à y mettre une petite dose de feng shui vous y gagnerez un meilleur sommeil.

J’espère que ces quelques conseils vous auront aidé à rendre votre lieu de vie plus agréable et que toute la famille en profitera.

5 Conseils Pour Bien Choisir Son Jean’s

Au premier coup d’oeil, la couleur est ce qui va attirer ou au contraire rebuter. Aujourd’hui, le jean est travaillé, teint etc… Bref, il y en a pour tous les goûts ! Mais difficile de trouver celui qui nous sied le mieux au milieu de toutes ces teintes ! Pour commencer, il est bon de savoir que le jean brut est un classique et se fond parfaitement dans la tendance du moment.

Le bleu clair donne un aspect plus casual, et même s’il peut se porter en toute saison, il sera vraiment plus apprécié en été et beaucoup plus difficile à porter. Le jean brut sera porté beaucoup plus aisément en hiver, avec des pulls en grosse maille, ou au printemps avec de belles chemises, il est bon également d’avoir en tête que le jean clair, voire très clair, est porté par les jeunes hommes au style plutôt affirmé, type skateur par exemple, et est un peu passé de mode.

La coupe

La coupe la plus évidente est la coupe droite. Simple, elle ne peut pas véritablement être portée par toutes les morphologies. Cette coupe est surtout adaptée aux hommes qui ont des cuisses larges ou musclées.

La coupe slim, resserrée au niveau des cuisses et des mollets, est idéale pour les hommes qui ont des jambes fines. Cette coupe leur évite de faire l’erreur de porter une coupe large et inappropriée qui les fera paraître finalement encore plus fins.

La coupe “bootcut”, à savoir une coupe plus évasée au niveau des pieds, est faite pour porter de grosses chaussures types sneakers ou des bottines à lacets, et convient parfaitement aux physiques élancés.

L’astuce, pour vérifier que le jean que vous êtes en train d’essayer est fait pour vous, est de jeter un oeil à votre derrière : si le jean fait des plis au niveau des fessiers, il n’est pas adapté à votre morphologie. Ceux qui ont un physique élancé ou au contraire sont de petite taille, ne seront nullement mis en valeur par cette coupe.

La taille

Il est très important de souligner qu’il faut toujours essayer un jean ! La taille varie d’une marque à une autre et en fonction de la coupe. Aussi, entre deux tailles, vous pouvez vous retrouver avec un jean que vous ne mettrez finalement jamais.

Au moment de l’essayage, il faut que vous puissiez le porter tel quel, sans ceinture ou sans vous dire qu’il va rétrécir au lavage. Il doit serrer juste ce qu’il faut la taille, sans l’écraser pour créer un disgracieux bourrelet. Vous devez être à l’aise, il ne doit pas bâiller si vous vous penchez et il doit tout bonnement tomber sur vos hanches. Avec l’usure, il va parfaitement s’adapter à votre morphologie et s’élargir un peu, donc nul besoin de le prendre plus large de peur d’être trop serré.

La ceinture est un véritable accessoire de mode qui viendra compléter un look, mais elle ne doit aucunement être envisagée lors de l’essayage. Enfin, pour être certain que le jean est à la bonne taille, ne pas hésiter à s’accroupir, pour voir si l’exercice est simple et s’il ne nous fait pas un courant d ‘air dans le bas du dos.

La longueur

C’est un point auquel on ne porte finalement pas assez d’importance, puisqu’il est facile de penser revers, ourlets, coups de ciseaux… En vérité, la coupe est également basée sur cette fameuse longueur, à bien choisir donc. Pour cela, il faut savoir qu’il est plus élégant que le jean fasse un petit pli sur le dessus de la chaussure, on dit qu’il se “casse”.

Certains militent pour que le jean s’arrête à la hauteur de la chaussure, mais une petite pliure permettra de ne pas exhiber vos chaussettes lorsque vous vous asseyez. Un petit détail qui peut avoir son importance dans un look qui se veut un peu travaillé.

Boutons ou fermeture ?

Cela ne changera pas grand-chose à votre allure, mais en termes de look, il est vrai que les boutons sont plus tendance, et il est plus compliqué aujourd’hui de trouver des “zip”. Si elle est bien pratique au quotidien pour les petites envies pressantes, il est vrai qu’elle est plus simple à oublier de refermer. A vous de choisir ce qui vous plaît le plus…

Par  l’Internaute.com .